6 conseils pour réussir une isolation thermique

Le FILMM recommande 6 bonnes pratiques en matière d’isolation thermique :

1/ Déterminer le besoin en isolation thermique, acoustique et protection incendie. Le niveau d’isolation dépend de la région climatique, de la performance thermique visée pour le bâtiment. Pensez également à la performance acoustique. Enfin, vérifiez si la construction a besoin d'une protection incendie. 

 

2/ Traiter de façon équilibrée les parois (toit, mur, sol). Un traitement équilibré permet d’obtenir de meilleurs résultats : baisse des consommations de chauffage, diminution des phénomènes de condensation, augmentation du confort… Pour ce faire, il convient de respecter trois ordres de grandeur, en construction neuve comme en rénovation :
  • pour le toit : R ≥ 8 m².K/W,
  • pour le mur : R ≥ 4 m².K/W,
  • pour le sol : R ≥ 4 m².K/W.
     
3/ Soigner l’installation. Installer correctement l’isolant permet de profiter de ses performances thermiques. Respecter les règles de l'art (DTU, Avis Technique,...) et tenir compte des conseils de pose des fabricants, évitent des problèmes de perméabilité des parois (air parasite, traces noires en bas des plinthes et autour des prises électriques…).
 
4/ Choisir la garantie de la qualité. Employer des isolants certifiés ACERMI. La certification ACERMI (www.acermi.com) garantit la résistance thermique de l'isolant ainsi que ses qualités d'aptitude à l'usage.
 
5/ Ne pas négliger la ventilation. Traiter correctement l'isolation thermique des parois ne dispense pas de prévoir une bonne ventilation et un bon système de chauffage !
 
6/ Respecter les valeurs minimales imposées par la loi. Dans l’existant, ne pas oublier que depuis le 1er novembre 2007, et selon l’arrêté du 3 mai 2007, le législateur impose des performances minimales pour la plupart des produits et systèmes mis en œuvre dans le cadre d'une rénovation. 
Mais il est plus astucieux de viser les résistances thermiques demandées pour bénéficier du crédit d'impôt développement durable (CIDD).

 

 

Rappel des exigences pour l’isolation (article 18 bis de l’annexe IV du code général des impôts).

 

Acquisition de matériaux d'isolation thermique :

1° Matériaux d'isolation thermique des parois opaques, dans la limite d'un plafond de dépenses fixé respectivement à 150 € et 100 €, toutes taxes comprises, par mètre carré de parois isolées par l'extérieur et par mètre carré de parois isolées par l'intérieur :

  • Planchers de combles perdus possédant une résistance thermique supérieure ou égale à 7 m2.K/W.
  • Rampants de toiture et plafonds de combles possédant une résistance thermique supérieure ou égale à 6 m2.K/W.
  • Toitures-terrasses possédant une résistance supérieure ou égale à 4,5 m2.K/W.
  • Murs en façade ou en pignon, possédant une résistance supérieure ou égale à 3,7 mètres carrés Kelvin par watt (m2.K/W).
  • Planchers bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert, possédant une résistance supérieure ou égale à 3 mètres carrés Kelvin par watt (m2.K/W).
 

 

Laine minérale

Quels types de laines minérales pour des travaux d'isolation dans les murs ?

Quels types de laines minérales pour des travaux d'isolation dans les murs ?

Toutes les vidéos

Vidéos

Point de vigilance : les ponts thermiques

Point de vigilance : les ponts thermiques

Toutes les vidéos