Aller au contenu principal

Les aides financières pour l'isolation

MaPrimeRénov’ remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence nationale de l’Habitat (ANAH) « Habiter mieux agilité ». Cette aide s’adresse à tous les propriétaires occupants ou bailleurs, et aux syndics de copropriété.

  • MaPrimeRénov' est ouverte à tous les propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs, ainsi qu’aux copropriétés pour des travaux dans les parties communes (pour plus d'informations, consultez notre infographie ou le document FAQ MaPrimeRénov' de l'ANAH).
  • Si vous avez effectué avant le 1er janvier 2021 des travaux d'isolation de votre habitation principale ou des dépenses pour le rendre moins énergivore, vous pouvez bénéficier du CITE. Ce crédit d'impôt est accordé sous conditions de ressources.

MaPrimeRénov’ est cumulable avec les certificats d’économie d’énergie (CEE) et notamment les« Coups de Pouce isolation », la TVA réduite à 5,5 % et avec l’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ).

quote top

Pour les gens qui souhaitent faire des travaux, il
existent des mesures incitatives, financières qui
facilitent le passage à l'acte.

André Pouget
Pouget Consultants

quote bottom

Rappel des exigences pour l’isolation (article 18 bis de l’annexe IV du code général des impôts), applicables pour MaPrimeRénov' et l'Eco-PTZ (arrêté du 13 février 2020).

Acquisition de matériaux d'isolation thermique :

1° Matériaux d'isolation thermique des parois opaques :

  • Murs en façade ou en pignon, possédant une résistance supérieure ou égale à 3,7 mètres carrés Kelvin par watt (m².K/W).
  • Toitures-terrasses possédant une résistance supérieure ou égale à 4,5 m².K/W.
  • Rampants de toiture et plafonds de combles possédant une résistance thermique supérieure ou égale à 6 m².K/W.

Les travaux ci-dessus sont également éligibles aux CEE ainsi que ceux pour les :

  • Planchers bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert, possédant une résistance supérieure ou égale à 3 mètres carrés Kelvin par watt (m².K/W).
  • Planchers de combles perdus possédant une résistance thermique supérieure ou égale à 7 m².K/W.

La résistance thermique doit être évaluée selon la norme NF EN 12664, la norme NF EN 12667 ou la norme NF EN 12939 pour les isolants non réfléchissants et selon la norme NF EN 16012+A1 pour les isolants réfléchissants.

Les référentiels de la certification ACERMI font explicitement référence à ces normes d’évaluation de la résistance thermique des isolants. Ainsi, la certification ACERMI sur les isolants, mentionnée sur la facture, permet de satisfaire à cette exigence pour l’éligibilité à MaPrimeRénov' et aux CEE. Pour en savoir plus, retrouvez les notes d'informations de l'ACERMI concernant MaPrimeRénov' et les CEE.

Pour plus d’informations, retrouvez nos infographies sur les aides financières pour l’isolation :

 

Articles complémentaires

L'essentiel de l'isolation thermique

Les laines minérales sont reconnues pour leurs performances en matière d'isolation. [...]

Lire la suite

Les laines minérales et la RT 2012

Compte tenu du poids des émissions de CO2 des bâtiments, le renforcement des réglement [...]

Lire la suite

6 conseils pour réussir une isolation thermique

Le FILMM recommande 6 bonnes pratiques en matière d’isolation thermique : [...]

Lire la suite