Aller au contenu principal

Les laines minérales et l’économie circulaire

La conscience de la finitude des ressources de notre planète, nous oblige à changer de pratiques et à mettre en place une gestion efficace des ressources.

L'ADEME résume ce concept d'économie circulaire dans sa globalité par ce schéma qui structure les actions en 3 domaines et 7 piliers :

économie circulaire Ademe
Source : ADEME

- L'offre des acteurs économiques qui doit s'emparer des questions :

  • D'extraction/exploitations des matières premières et achats durable
  • D'éco-conception des produits et procédés
  • D'écologie industrielle et territoriale
  • D'économie de la fonctionnalité

- La demande et le comportement des consommateurs qui doivent :

  • S'imprégner du concept de consommation durable
  • Agir sur l'allongement de la durée d'usage

- La gestion des déchets qui comporte le volet recyclage

L'économie circulaire dans le bâtiment

En ce qui concerne les bâtiments, la consommation des ressources naturelles pour leur construction et leur entretien doit être réduite de manière significative. Cela implique d'agir au moment de leur conception mais également au moment de leur fin de vie pour s'assurer que les déchets générés sont correctement recyclés ou les produits réemployés ou réutilisés.

Il faut aussi s'interroger sur les besoins en termes de fonctionnalité et de performance technique des bâtiments en travaillant sur l'intensification des usages quand cela est possible et sur des espaces multi-fonctionnels. Les bâtiments/espaces existants doivent être perçus comme des opportunités.

Les déchets peuvent être une ressource précieuse qui peut être valorisée en matière première secondaire pour être utilisée pour fabriquer de nouveaux produits performants.

Les laines minérales

Les laines minérales utilisent des ressources naturelles abondantes et ont une durée de vie longue (environ 50 ans). Les produits en laine minérale de verre et de roche sont durables, faciles à démonter et ils peuvent être recyclés à l'infini sans perte de qualité.

Les membres du FILMM sont pleinement mobilisés pour contribuer à cette nouvelle façon de faire. Des investissements importants ont été faits dans les sites de production de laine de verre et de laine de roche, dont certains de longue date, pour recycler les isolants en laine de verre ou de roche.

Les déchets de laines minérales proviennent essentiellement des travaux de rénovation et de démolition des bâtiments. En effet, les chantiers de construction neuve génèrent très peu de déchets compte tenu de l'adéquation des produits aux applications prévues.

Une des conditions de succès du recyclage est l'amélioration de la collecte de tri.

Des solutions vont devoir se généraliser pour le tri et la récupération des déchets de laines minérales (de verre et de roche) sur les chantiers, puis pour l'acheminement vers les plateformes de valorisation pour pouvoir être réutilisés dans les procédés de fabrication des laines minérales.

Les points clés à respecter sur les chantiers ou sur les points d'apports volontaires :

  • Identifier la laine minérale présente (laine de verre ou laine de roche ou les 2)
  • Séparer la laine de verre et la laine de roche
  • Isoler la laine de verre ou/et de roche des autres déchets 
  • Adapter les contenants aux quantités présentes
  • Protéger des intempéries et d'ajout de tout corps étranger

En recyclant nos propres déchets et ceux issus d'autres industries, la quantité de déchets à mettre en décharge est minimisée et la consommation de matières premières vierges réduite. En facilitant les opérations de démontage et de recyclage de nos produits à la fin de leur durée de vie, les membres du FILMM participent à la création d'une économie circulaire.