Aller au contenu principal

Quel type de laine minérale pour des travaux d'isolation dans les murs ?

 

C’est l’heure du choix. Votre projet de rénovation énergétique est sur les rails, il vous faut maintenant sélectionner les bons matériaux, définir les bonnes techniques de pose… Gros plan sur l’isolation des murs, en compagnie de Caroline Lestournelle, Secrétaire générale du FILMM, le Syndicat national des fabricants d’isolants en laine minérale.

Aucun doute pour Caroline Lestournelle, « pour isoler les murs, le meilleur choix est la laine minérale semi-rigide ». C'est une laine qui offre l’avantage de se tenir debout, mécaniquement. Du fait de sa densité, plus importante que celle de la laine habituellement utilisée pour les combles, la laine minérale adaptée à l’isolation des murs ne s’affaisse pas. Ce qui facilite grandement sa pose.

Pour isoler les murs, deux choix sont possibles : l’isolation par l'intérieur ou l’isolation par l'extérieur. « Les produits sont légèrement différents, explique la Secrétaire générale du FILMM, parce que les laines de verre ou les laines de roche utilisées pour l’isolation par l'extérieur doivent résister aux intempéries ». Elles sont par ailleurs protégées par un revêtement extérieur. Mais ce qui les différencie le plus, c'est le mode de fixation et de mise en œuvre.

 

Mettre en œuvre et fixer la laine minérale sur les murs intérieurs

Pour isoler l'intérieur des murs, il existe principalement deux techniques, détaillées par Caroline Lestournelle :

  • « On colle un doublage, c’est-à-dire que la plaque de plâtre et l'isolant sont préassemblés. Il suffit de coller le doublage sur le mur. L'utilisation de cette technique est plus facile dans le neuf ou dans le cas de murs particulièrement droits.
  • Le système sur ossature entre laquelle on insère un isolant. Il n'y a pas besoin d'utiliser le mur en tant que support. Cela permet, pour des murs qui ne seraient pas droits, de refaire des murs parfaitement droits ».

 

Les techniques de pose pour l’ITE, isolation thermique par l’extérieur

Dans le cadre d’une isolation par l'extérieur, l’isolant est fixé le plus souvent de manière mécanique. Néanmoins, il existe quelques techniques de pose qui collent l'isolant. « La plus grande différence dans la pose d’un isolant par l’extérieur, c'est le mode de finition, précise la représentante du FILMM. Soit on veut une finition « enduit » alors on respecte la mise en œuvre définie dans les avis techniques. Soit on a une finition « bardage », ce sont des parements qui sont rajoutés et qui constituent l’extérieur du bâtiment isolé. »

L'intérêt de l'isolation par l'extérieur est de ne pas perdre de place à l'intérieur. Dans le cadre d’un bâtiment avec étages, cela permet aussi de traiter le pont thermique du plancher intermédiaire. « C'est néanmoins une technique plus coûteuse, avertit Caroline Lestournelle. C'est pour cela que l'isolation par l'intérieur, qui est très abordable, est utilisée dans la plupart des cas ».